Aller au contenu principal
Retour

Notre espace presse

CARRERE REIM dépasse ses objectifs en 2021

07/04/2022
infographie indiquant qu il s agit d un communique de presse-carrere reim

Communiqué de presse - avril 2022

Avec 11,7 millions d'euros investis, CARRERE REIM a dépassé ses objectifs en 2021

CARRERE REIM, la foncière du promoteur CARRERE, avait pour ambition d'investir 9 millions d'euros en 2021. Ce sont, au final, près de 12 millions d’euros d’actifs qui ont été achetés l’année dernière, représentant 7400 m² de surfaces commerciales. L’objectif 2022 se portera sur le développement, la diversification et la valorisation des actifs.

CARRERE REIM à la tête de 75 millions d'euros d'actifs

En 2021, CARRERE REIM a acquis, pour 11,7 millions d’euros, 7 400 m² de surfaces commerciales réparties sur toute la France :

  • 2 074 m² à Auterive (31), loués aux enseignes Action et Basic Fit ;
  • 317 m² à Tours (37) ; qui accueille une crèche ;
  • 2 700 m² auprès d’Icade dans le quartier de la Cartoucherie à Toulouse (31). Les surfaces sont louées à Carrefour City, Pitaya et Fitness Park ;
  • 950 m² auprès de CARRERE et 738 m², auprès de Pitch, à Bondoufle (91) accueillant un bar à fromages, une épicerie, un salon de coiffure et une boulangerie ;
  • 440 m², auprès d’Icade à Villepinte (93), comprenant une boulangerie et un magasin Bio ;
  • et 150 m² au Havre (76), dans laquelle est installée l’agence régionale de CARRERE.

« Aujourd’hui, la foncière détient 37 500 m² d’actifs et a pour ambition de poursuivre son développement. Nos forces résident dans notre organisation agile permettant des prises de décision rapides ainsi que dans notre compétence d’administrateur de biens intégrée qui pérennise et valorise notre patrimoine sur le long terme : gestion locative et technique, relations avec les locataires, gestion de l’immeuble au quotidien. » souligne Thomas Gaillard, Directeur Général de CARRERE REIM.

25 nouveaux baux commerciaux en gestion pour Carrere REIM

CARRERE REIM a signé, en 2021, 25 nouveaux baux commerciaux. CARRERE Property Management, la filiale d’administration de biens du groupe, assure la gestion technique et locative. La foncière atteint ainsi le nombre de 110 baux, représentant 31 000 m² de locaux commerciaux sous gestion.

commerces cartoucherie toulouse-quartier cartoucherie toulouse

Elle a clôturé l’année 2021 avec un excellent taux d’occupation de 97 %, sans doute inhérent à la stratégie mise en place et la conjoncture.

« CARRERE REIM se porte acquéreur unique des pieds d’immeuble des opérations réalisées par le pôle immobilier résidentiel de CARRERE mais également en tant qu’investisseur auprès des collectivités au travers de rachats de pieds d’immeuble réalisés par des promoteurs tiers. Commerces, services ou équipements de proximité, la foncière assure la mise en location et la gestion des locaux. » détaille Thomas Gaillard.

"Cœur marchand", un concept au cœur des nouveaux quartiers

Au cœur des quartiers prioritaires des grandes agglomérations, notamment en ZAC ou zones ANRU, CARRERE REIM intervient en tant qu’investisseur et gestionnaire unique d’appareils commerciaux auprès des collectivités et des aménageurs.

« Aux côtés des équipes CARRERE et en étroite concertation avec les commerçants, nous assurons la récolte des besoins, l’ingénierie immobilière, la promotion du site et le déménagement des commerces au sein de leurs nouveaux locaux. » ajoute Thomas Gaillard.

photo prise des commerces en pied d immeuble de la cartoucherie - toulouse cartoucherie

L’année dernière, la foncière a participé, sur des opérations différentes, à l’ouverture de 16 commerces et services.

« Au travers du concept « Cœur marchand », CARRERE REIM a développé un savoir-faire global qui réintroduit et pérennise un nouveau quartier, une activité commerciale de proximité. La foncière est particulièrement investie dans les quartiers en renouvellement urbain comme à Nice Les Moulins, Toulouse Empalot ou, toujours à Toulouse La cartoucherie, Nantes Malakoff, où elle intervient, au côté de la Caisse des dépôts ainsi que d’opérateurs privés et publics » détaille Thomas Gaillard.

Nos actualités