Aller au contenu principal

Se constituer un apport personnel

Comment se constituer un apport personnel pour son projet immobilier ?

Quel que soit l’établissement bancaire auquel vous vous adresserez, présenter un capital personnel en guise d’apport sera le bienvenu.

Même s’il est possible de financer un achat foncier entièrement sur la base d’un prêt immobilier, sans apport, l’organisme de crédit que vous solliciterez pourra vous en réclamer un avant de vous accorder des fonds.

Pourquoi cet apport est-il important ?

Votre apport personnel sera la preuve de votre bonne gestion financière. Il vise avant tout à rassurer l’établissement prêteur quant à votre aptitude à tenir vos finances et, de fait, vos capacités de remboursement.

Si votre demande de prêt bancaire ne porte que sur le bien et non sur les frais le concernant, l’organisme prêteur pourra plus facilement s’assurer d’être remboursé en cas de non-paiement. Au-delà de cet aspect, cet apport vous permet de solliciter un emprunt moins important, réduisant ainsi le nombre et le montant des mensualités à rembourser.

Concrètement, posséder une épargne vous permettant de régler les frais relatifs à votre investissement foncier (frais de notaire, d’agence…), c’est l’assurance pour le prêteur de ne prendre qu’un risque limité. Pouvoir apporter environ 10% de la somme représente un bon départ.

Votre capacité à épargner peut également jouer en votre faveur. La banque que vous solliciterez pourra voir en vous un futur épargnant potentiel. Elle vous proposera sûrement des produits bancaires (plan d’épargne logement …), vous permettant au passage de bénéficier d’un taux de crédit immobilier plus intéressant.

Votre taux d’endettement définira votre capacité d’endettement. Plus votre apport sera conséquent, plus l’établissement de prêt sera enclin à vous prêter.

Constitution d’un apport personnel par le biais d’un investissement locatif

L’avantage de cette méthode réside dans l’amortissement progressif de votre investissement immobilier. S’il est pensé à moyen terme, ce type d’achat foncier peut constituer une bonne mise de départ pour accéder à la propriété d’un logement principal.

La revente de ce bien destiné à la location représente une épargne progressive. A l’heure de la revente, on peut espérer réaliser une plus-value et récupérer les fonds déjà investis. Dès lors, vous possédez une somme suffisante pour prétendre à un investissement immobilier plus conséquent.

Vous pourrez également profiter du dispositif de loi Pinel vous permettant une défiscalisation d’une partie de votre investissement foncier. Lorsque vous achetez un logement neuf, les frais de notaire seront réduits, de même que la TVA et vous bénéficierez d’une exonération de taxe foncière.

Autant d’arguments pour envisager cet investissement comme une option rentable et intéressante.

Néanmoins, n’oubliez pas de renégocier la levée de pénalités pour un remboursement anticipé de votre crédit initial. Un prêt immobilier à taux variable peut faciliter cette renégociation, là encore, prouvant votre capacité à rembourser.

Autres cas de figure

Avant de solliciter un plan de financement, le fait de posséder un Plan d’Epargne Logement, un livret A ou une assurance vie peut vous permettre de négocier un meilleur taux de crédit. La simulation de prêt sera alors plus en votre faveur.

Ces dispositifs ne rapportent pas beaucoup, mais ils permettent une défiscalisation des intérêts.

Là encore, votre capacité à bien gérer votre capital induira une confiance plus facilement accordée. N’oublions pas que l’organisme prêteur, qu’il s’agisse d’un établissement bancaire, d’un organisme de crédit ou d’un courtier en crédit, prend un risque en vous débloquant des fonds.

L’assurance vie, quant à elle représente un moyen intéressant de se constituer un capital. Les avantages fiscaux qu’elle offre au bout d’un certain nombre d’années ne sont pas négligeables (8 ans en moyenne).

L’épargne salariale est également une option. A défaut de débloquer régulièrement cette dernière, préférez la laisser travailler pour pouvoir vous en servir d’apport dans le cadre d’un achat immobilier.

L’héritage ou la donation peuvent aussi vous permettre de vous créer cet apport. Percevoir un don de parents, de leur vivant permet d’anticiper la question de la transmission et vous permet alors de prétendre à l’accession d’un prêt immobilier. Cette solution représente un intérêt croissant.

Un financement immobilier sur mesure

Dans la mesure où vous arrivez à présenter un apport suffisamment conséquent, les organismes de prêts seront beaucoup plus enclins à vous accorder leurs faveurs.

Plus votre investissement sera pensé et préparé en amont, plus il sera facile de contracter un prêt à taux intéressant.

C’est ce pouvoir et cette force que vous octroie un bon apport personnel : une situation plus confortable pour accéder à un prêt immobilier pour acheter une maison ou un appartement neuf.

Pensez-y dès aujourd’hui !