Aller au contenu principal

Contacter sa banque pour obtenir un prêt

obtenir un pret immobilier-infographie bureau personnage-immobilier neuf conseil groupe carrere

Si vous souhaitez accéder à la propriété, l’étape du prêt bancaire est inévitable. Au-delà des formalités administratives que cela représente, sachez que cette démarche est un engagement sur la durée. C‘est pourquoi il est primordial d’être sûr que la solution proposée par l’établissement bancaire de votre choix, vous convienne.

Afin de tirer votre épingle du jeu, vous allez certainement devoir consulter plusieurs prêteurs éventuels. Il vous faudra alors être à même de choisir la solution la plus avantageuse.

Pour ce faire, plusieurs conseils vous permettront de ne pas dire ‘’oui’’ à la première proposition qui vous sera faite.

Estimer son besoin

Dans un premier temps, il va être impératif de définir votre capacité d’emprunt, définie par votre capacité de remboursement. Elle tient compte de votre niveau d’endettement, de vos revenus et de votre scoring bancaire.

Votre scoring bancaire

Les établissements de prêt sont plus enclins à débloquer des fonds si la ‘’santé’’ financière du client est avérée. Une banque ou un courtier consulteront votre passé bancaire afin de se faire une idée de votre profil. Les clients possédant une épargne sont plus facilement considérés comme étant ‘’sérieux’’ ou potentiellement ‘’intéressants’’ par ces organismes. Le fait de posséder un apport personnel ou des produits d’épargne, souligne votre capacité à bien gérer vos finances. Dans ce cas-là, vous pourrez plus facilement être éligible à l’accession à un prêt immobilier.

Dans le cas où votre découvert est régulièrement sollicité et où vous ne pouvez proposer aucun apport, il y a fort à parier que l’obtention d’un prêt soit difficilement envisageable. Dans ce cas précis, le scoring du client joue en sa défaveur, ne lui permettant pas de débloquer une somme suffisante pour financer son investissement foncier.

Simuler sa situation

Pour juger de votre situation et des possibilités de financement s’offrant à vous, n’hésitez pas à solliciter un calculateur en ligne. Ces simulateurs de crédit vous éclaireront sur votre niveau d’endettement et ainsi sur vos capacités d’emprunt. Votre demande de crédit pourra se faire sur une base précise, vous permettant d’envisager l’accession en fonction de vos finances.

Posséder un apport

Comme vous l’aurez compris, posséder un apport facilite l’accord de crédit. Si vous êtes à même de financer votre achat à hauteur de 10% grâce à votre épargne personnelle, l’établissement que vous solliciterez sera plus enclin à vous accorder sa confiance pour vous prêter de l’argent. Cet apport, s’il couvre l’ensemble des frais relatifs à l’achat, est d’autant plus apprécié, que l’établissement ne s’engage à vous prêter que la valeur effective du bien : c’est une garantie en cas de non-paiement, la vente du bien couvrira ainsi la dette.

Autre avantage de posséder une épargne : même si le prêteur que vous sollicitez n’est pas votre banque, le fait de posséder une épargne fait de vous un futur client potentiel. Concrètement, votre profil est susceptible d’intéresser dans la mesure où les produits d’épargne (livret d’épargne, livret A, assurance vie …) peuvent vous correspondre. Dans ce cas, en contracter un auprès de l’organisme prêteur peut avoir une incidence positive sur le taux de votre emprunt…

Faire jouer la concurrence

Par le biais de simulation de crédit en ligne, vous pouvez d’ores et déjà savoir quels seront les taux d’emprunt qui vous seront proposés. De là, n’hésitez pas à utiliser un comparateur de crédit pour mettre en balance les différentes offres du marché.

Teg

De plus, il vous faudra prêter attention à tous les aspects des produits disponibles. Par exemple, ne considérez une offre de crédit qu’en fonction de son taux effectif global (Teg). Certains établissements de prêt font miroiter des offres imbattables, malheureusement, ces dernières ne font que mettre en avant le taux potentiellement intéressant sans prendre en compte tous les frais relatifs. Il n’y a qu’en comparant le coût total de l’emprunt que vous serez à même de définir l’intérêt d’une proposition.

Pour quel genre de crédit opter ?

Le type même du crédit devra également être sujet de réflexion. Les différentes possibilités de taux fixes ou variables pourraient vous engager sur des périodes plus ou moins longues et vous coûter plus au moins cher. Faites valoir les offres de la concurrence pour inciter votre prêteur à vous soumettre une solution vous correspondant.

Les prêts aidés

Enfin, n’hésitez à vous faire conseiller pour éventuellement solliciter des prêts aidés. Votre situation vous donne peut-être accès à un financement par le biais d’un prêt à taux zéro, un prêt d’action logement ou encore un prêt aux fonctionnaires. Ces derniers peuvent alléger considérablement le financement de votre achat immobilier. Ils sont soumis à conditions, n’hésitez pas à vous faire aider pour savoir si vous pouvez y prétendre.

Tout est négociable

Pensez aussi à négocier la possibilité d’un remboursement anticipé. Ce type de remboursement peut entraîner des pénalités. Négociée en amont, cette close peut être annulée. Veillez à y penser, cela peut s’avérer très intéressant en cas de revente anticipée.

Enfin, pour de garantir votre prêt, n’hésitez pas à souscrire une assurance-crédit. Cette dernière pourrait s’avérer utile en cas de changement de situation et de difficultés passagères. Elle contribuera à rassurer votre prêteur tout en vous garantissant la tranquillité.

Vous voilà un peu plus éclairé pour faire vos démarches. N’oubliez pas, comparer les offres et faire jouer la concurrence est le moyen le plus simple d’économiser sur votre emprunt. N’hésitez plus !